• (1787/1859.)
     » Tout le monde prie pour que Dieu réalise notre volonté.
    Or, au contraire, la vraie foi consiste à faire la volonté de Dieu.

    6baaa122.jpg

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Je suis le poète de la nuit, je survole vos coeurs et  je les remplis de douceur.
    A la tombée de la nuit.
    Je scrute et vois à travers les rideaux tirés le moment
    ou enfin vos paupières se ferment... vous livrant enfin à mes songes d’antan.
    Le lent et doux mouvement de vos poitrines  qui se soulèvent,
    ce souffle qui en sort, source de vie.
    Je vous surprends encore dans ces longs rêves si fascinant.
    Je suis votre
    poète de la nuit et tel pierrot sur les pas de sa douce lune, je m’invite et vous
    écoute sans me lasser.

    Vous m’enchantez par vos mots, si différent et pourtant
    si pareil.
    Vos peurs, vos soucis, pour une nuit je vous aide dans ces doux moments
    que sont l’oublie, je suis pour vous, le poète de la nuit.
    Soupirez, je vous suis.
    y-l
    30eaaba0.jpg

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    3 commentaires
  • 1 kg de poisson- 100 g ( au moins) de beurre- 2 oignons-
    1 touffe de persil- 1 brindille de thym-
    1 feuille de laurier- 1 gousse d’ail- 2 cuil de concentré de tomates ( ou quatre tomates fraîches)
    - 1/2 litre de vin blanc- pour terminer: 100 g de beuure- 2 cuil de fond de poisson.
    Diviser le poisson, transversalement, en 6 ou 8 tronçons que vous mettrez dans un plat à sauter beurré et tapissé d’oignons hachés, de persil, de thym et laurier,
    d’ail râpé et de tomates concassées fraîches.
    Mouillez de vin blanc.
    Débutez sur feu vif et laisser cuire au four , 10 mn.
    Egouttez les morceaux et reconstituer le poisson.
    Ajouter à la cuisson, 2 cuil de velouté maigre et 100 g de beurre, versez sur le poisson et poudrer de persil haché.
    Dulgéré était chef au Café Anglais, restaurant célèbre sous le second empire.
    C’est lui qui inventa cette préparation ( et la petite histoire assure qu’il l’essaya d’abord sur un carrelet).
    Mais elle est valable et plus souvent présentée avec le Turbot, le Bar ou la Barbue.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Le caneton bien en chair sera cuit en vessie de porc dans du bouillon de veau ( jusqu’à ce qu’il soit fondant). On le servira avec une béarnaise sans estragon, terminée au beurre de zeste d’orange. Peut se servir avec des marrons.emoticone

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  •  » La bouche ne dit pas certaines paroles,
    mais le coeur va les deviner. »
    emoticone

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Il y a mille inventions pour faire parler les femmes,
    mais pas une seule pour les faire taire.
    emoticone

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Le grand marronnier, m’a raconté une histoire vraie, ou l’amitié y avait sa part, sans exagérer. Rien de bien grand dans l’histoire, non, juste un fait banal, mais qui prend un accent primordial. Nul ne doit oublier, que  les liens de l’amitié sont sacrés, plus que pour beaucoup celui-ci s’avéra vrai. Le grand marronnier gardera à jamais ce beau lien avec le tout petit rien.
    YL
    a1d3b0eb.jpg

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    1 commentaire