• Petite  Histoire de Lolibelle.Lolibelle a besoin de voir son amie, elle a beaucoup de chose à lui raconter. Les vacances  à la mer se sont très bien passées. Lolibelle a rapporter à son amie une ribambelles de cadeaux.

    des cartes postales, des ballons avec le nom de la plage, des étoiles de mer, des bijoux qui scintillent, des breloques, des timbres pour sa collection et lolibelle a hâte de voir son amie.

    Aujourd'hui est un grand jour, c'est  la folie , des clowns vont faire les fous, les tartes à la mirabelle sentent drôlement bon. On se déguise comme on veut, les amis de Lolibelle  vont lui faire la surprise et son amie va se déguisée en libellule...


    Lolibelle aimes les oiseaux,  les aigles, les colibris, les  flamands rose, et bien d'autres encore, comme les libellules,les lucioles, Ils vont bien s'amusés... Les enfants ont joués toute la journée et Lolibelle est heureuse.


    Tous les cadeaux ont été déballés et chacun a eu sa part de tarte aux mirabelles. Le soir tombe lentement et il est temps pour les enfants de quitter la belle maison de Lolibelle.

    Ah! demain à l'école on va revivre cette belle journée.
    Trouve avec ta maman tous les L,
    mets les en couleurs, amuse toi bien.
    y-l.
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • " Souvent ce que l'on conteste à la légitimité, on l'accorde à l'usurpation: les hommes dans leur orgueil se consolent de l'esclavage lorsqu'ils ont eux-mêmes choisi leur maître parmi leurs égaux."
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    1 commentaire
  • Sur le rire: 
    " Il est une passion qui n'a pas de nom, mais dont le signe est cette distorsion du visage que nous appelons rire...Mais à quoi nous pensons et de quoi nous triomphons quand nous rions n'a encore été déclaré par aucun philosophe"
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Le zéro, c'est à dire le vide absolu, est la condition essentielle de toute existence. Arnaud Desjardin donne cette image: " Je ne peux pas ajouter du vide dans une pièce déjà remplie d'objets. Je peux seulement enlever ce qui l'encombre...Seul le vide est réel, unique et permanent.
     La réalité suprême est le silence et le vide." Lorsque les physiciens se penchent sur les particules élémentaires de la matière, et qu'ils cherchent à cerner les ultimes secrets, ils découvrent, en fin de compte:
     le vide...Qu'ils se dépêchent de combler par des formules mathématiques. Il n'y a plus de matière, il n'y a, selon le mot de Walter Heitler, que " des singularités mathématiques hantant l'espace."
     C'est la plus fantastique découverte de tous les temps ( et de tout temps...) nous ne sommes constitués que de vide, plus un petit quelque chose qui est l'idée de ce que nous sommes ( la formule mathématique...) Le vide, sur le plan ( et du point de vue) physique, ne veut pas dire le néant. 
    Il y a l'esprit, infini, informel, incréé, indéterminé...( la manifestation de cet esprit sera formatrice, créatrice, déterminante...) les Kabbalistes appelaient ce vide :" Aïn Soph."
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Voici un exemple de présages trouvés sur des tablettes en brique: " Si la Lune est visible le 1 er du mois, la face du pays sera bien ordonnée.

    Le coeur du pays sera réjoui.

    Si la Lune apparaît entourée d'un halo, le roi atteindra la primauté. Si la Lune apparaît avec sa corne droite  longue et sa corne gauche courte, le roi d'un autre pays, sa main sera renommée.


    Si la Lune apparaît très grande, il y aura éclipse.

    Si la Lune apparaît très petite, la récolte du pays sera bonne.

    Si la Lune a le même aspect le 1 er et le 28 du mois, mauvais augure pour le pays d'Occident.

    Si la Lune est visible le 30, bon augure pour le pays d'Accad, mauvais pour la Syrie.


    Si la Lune a le même aspect le 1 er et le 27 du mois, mauvais augure pour le pays d'Elam.


    Si le Soleil, à son coucher, a l'apparence double de sa dimension normale, avec trois rayons bleuâtres, le roi du pays sera perdu.

    Au mois d Ulul, si Mars est bien visible, la récolte du pays sera bonne, le coeur du pays sera réjoui.

    Jupiter se lève et son corps brille de l'éclat du jour; son corps apparaît comme la lame d'une épée à deux tranchants, c'est une mesure favorable, qui porte bonheur au maître de la maison et à toute la terre qui en dépend.


    En même temps il n'y a pas de maître dans la basse Chaldée, la perversité est divisée contre elle-même: la justice existe; c'est un fort qui gouverne... le maître de la maison et le roi sont fortement assis dans leur droit, l'obéissance et la paix existent dans le pays.


    Si l'étoile entena-maslum ( Adébaram), à son lever, est très brillante dans le mois de Dour, la récolte du pays sera bonne, le rendement magnifique.

    Si l'étoile du roi est obscure, le recteur du pays mourra.


    Quand la Lune, dans son aspect est obscurcie de nuages épais, il y aura des inondations.
    Quand la Lune boit dans le ciel, il pleuvra.
    F. Lenormant.
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Il était une fois un fier chef de guerre, surgi des sables sans fin du Sahara et une très belle, très intelligente et très ambitieuse jeune femme berbère qu'il épousa. Lui, c'était Youssef Ibn Tachfin... On le disait de taille moyenne, le teint brun, les yeux noirs, les sourcils presque joints, le nez aquilin.


    Il était courageux, très actif, généreux, guerrier redoutable et cependant d'une modestie exemplaire. C'était un des chefs prestigieux de ces rudes guerriers aux voiles indigo, partis du Sahara sur leurs grands dromadaires au onzième siècle et qui avaient franchi les montagnes pour investir la plaine du Haouz et y fonder un camp: " Marrakech",


    dont la légende raconte l'étymologie peu glorieuse: ce nom aurait signifié " passe vite" tellement l'endroit était sinistre et dangereux. L'époque était chaotique...Le pays n'avait aucune unité et des tribus rivales se faisaient des guerres incessantes. Elle, c'était Zineb...hautaine, d'une exceptionnelle beauté, d'une rare intelligence et d'une ambition démesurée.


    Fille de notable berbère; elle avait été mariée déjà trois fois quand elle épousa Youssef, amenant en cadeau de mariage le ralliement à son mari de toutes les tribus du Haut-Atlas, et donc une ère de paix nécessaire pour faire oeuvre de bâtisseur.


    Tous les chroniqueurs de l'époque s'accordent sur le rôle capital qu'à joué Zineb dans la vie de Youssef, le poussant toujours en avant, lui maintenant sa place de chef suprême qu'aurait pu revendiquer son cousin et lui insufflant une haute opinion de lui-même, et d'ambitieux projets.


    Youssef et Zineb prirent donc Marrakech en mains; de camp retranché, campement de tentes, on vit émerger des sables peu à peu, un grand marché, puis une véritable cité de terre rouge...Des maisons s'érigèrent , des remparts, une kasbah pour la cour princière...Mais l'eau manquait...


    Alors furent creusées les fameuses " rhettaras" que les photos aériennes actuelles révèlent comme autant de trous coniques dans le sable tout autour de la ville...reliées entre elles par des canalisations souterraines, elles ramènent l'eau des nappes profondes vers la surface de la terre, ce qui explique l'existence de ces magnifiques jardins que seule une muraille, en pisé rouge, sépare de l'aridité du désert; et la palmerais surgit qui foisonne de légendes...


    A t-elle été volontairement plantée en souvenir des oasis sahariennes quittées? A t-elle poussée spontanément, fruit d'heureuses conjonctures, les noyaux de dattes véhiculés par les déjections des dromadaires ou tombés au fond des trous faits par les lances plantées en terre?


    Le mystère de son origine demeure, mais écrin vert dans l'ocre de la nudité des plaines, ses larges palmes vertes accompagnent les kilomètres de remparts crénelés rougeâtres ou nichent les cigognes et qui se découpent sur le fond enneigé des montagnes de l'Atlas.


    Et c'est de cette palmeraie naissante que partir un jour youssef à la tête d'une troupe de Sahariens voilés et de berbères de l'Atlas ralliés pour une extraordinaire et héroïque épopée qui devait l'amener jusqu'en Andalousie et faire de Marrakech  la capital d'un immense empire...


    Née de l'amour , du courage, de l'intelligence, de la ténacité d'un couple hors du commun, Marrakech, au fils des siècles, s'est ornée de monuments prestigieux, de palais somptueux que domine toujours la splendide et grande Koutoubia dont le minaret, haut de soixante-dix mètres, surmonté de trois boules en or, se laisse apercevoir de n'importe quelle partie de la ville.


    Entre ses remparts, Marrakech la rouge déploie ses splendeurs, ses raffinements de ville modernes, ses orangers, ses palmiers, ses massifs de fleurs, ses luxueuses villas et ses hôtels démesurés...La capitale de terre et de sable est devenue une des plus belle et des plus attachante villes du Maroc.
    E.J.E
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • La raison d'être ou la loi du ciel et de la terre est vaste et profonde!
    Elle  est sublime! Elle est resplendissante!
    Elle est immense! Elle est éternelle!
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire