• Essence de L’ Innocence.

    Première.
    Le double complot touche à sa fin, le désastre se fait alors sentir. Les peuples étourdis par tant de violence, tant de haine, osent enfin sortir de leur torpeur. Ils se réunissent dans l’immense grotte de la Ferveur- non pas pour y adoré les anciens dieux déchus, non pas pour y fomenter un nouveau complot, non, ils se réunissent là afin de comprendre la nouvelle signification du phénomène qui est apparu dans le ciel.

    Ce signe tangible qu’aucuns monarques ne peut nier, ils ne peuvent en effet que chercher auprès de leur mage infâme… le double sens qui se cache dans cette apparition. Quand le roi Syolus tua de ses propres mains le dernier des êtres sage…Quand l’âme de celui-ci s’éloigna du corps meurtri, pour rester durant quatre jours et quatre nuits à luire sur la  Grand-Place des Sacrifices…Quand,  enfin sûr que tout, les nobles dirigeants, le peuple en ses propres représentants ne pourraient nier ce fait;

    Halmonus dernier sage du Monde Eternel de la Montagne Sacrée, du monde libre de Rasmonia  s’éleva haut dans le ciel sombre de la nuit de l’infini et se divisa en deux boules de lumière incandescente. Celles-ci se mirent à  tournoyer au-dessus de la cime de la Montagne Oubliée. Nombreux furent ceux qui essayèrent d’expliquer ce nouveau phénomène, l’un trouva la première signification, mais, c’est Ranaelle ( enfant du ciel) qui trouva et  qui fut charger d’expliquer au dernier souverain de la Montagne Oubliée, ce que l’Ancien attendait de lui et surtout de son peuple.
    Deuxième.

    Ranaelle.
    Voyant cela, le roi se sentit tout revigoré. Juste une enfant, un être si fragile, sans protection, sans amis. Le roi voyait là le moment d’assoir sa suprématie,il se dit que le peuple serait avec lui. Quoi? Comment? Une petite fille serait l’être le plus douée de son village? Qui oserait se mettre entre lui et son désir d’asseoir sa grandeur.

    Enfin libre de celui qu’il appelait en son coeur  » Grand traître » pour avoir refuser de lui obéir et ce plusieurs fois de suite. Pour avoir sut convaincre mieux que lui le peuple… Pour avoir nier devant celui-ci sont appartenance avec le monde des Dieux. Pour l’avoir abandonner lors de la lutte acharnés contre le peuple d’en bas.

    Le roi en voulait depuis longtemps à Halmonus, et enfin, le voila débarrassait  de cet être immonde, à lui les actes de bravoures, à lui les décisions, les plans de bataille contre le Monde  Libre. Libre enfin de se sentir tout puissant, de n’avoir personne au-dessus de lui contrecarrant ses décisions. Finis de sentir peser sur ses épaules la lourde et toute puissante force d’Halmonus. Une fillette, il n’allait en faire qu’une bouchée, il en riait d’avance.

    Le roi était de nature cruelle, il aimait par dessus tout offrir des sacrifices. Sacrifices vivant cela va de soit. Il regarda l’enfant qui s’avançait librement vers lui, il souriait, mais ceux qui le connaissait bien, savait que ce sourire là, n’avait rien d’amical. L’enfant, si faible, comment s’appelle t-elle déjà?

    Ah oui, Ranaelle ( ‘ fille du ciel), prêtresse à son âge? Comment cela était-il possible! C’était encore un coup du vieux sage, sa dernière main mise sur le peuple…  ridicule protection, le roi jubilait intérieurement. Pourtant, le regard de la petite fille aurai dû le mettre en garde. Elle avançait avec fierté, cette fierté innée, celle des Grands.
    Troisième.
    Affrontement.
    La toute jeune prêtresse ne voulant en aucun cas offrir au nouveau roi de la Montagne Sacrée le plaisir de la sacrifiée à ses propres dieux, se dit prête à affronter le difficile périple qui l’attendait; mais avant  que d’accomplir sa tâche, elle demanda à l’esprit du vieux sage, la permission de façonné et de dirigeait le groupe d’être vivant qui se devait d’être à ses côté, tout cela, elle le demanda par l’esprit.


    Lorsqu’enfin elle se prosterna devant le roi et sa court Ranaelle se fit la promesse de protégeait le peuple contre ce futur tiran.
    _Parle enfant que veux-tu faire?
    _ ô roi et vous nobles, je m’engage devant vous. J’irai par delà les monts, j’irai au-delà de la Montagne, j’accomplirai   la volonté d’Halmonus. ô roi et vous les nobles, je demande le droit qui m’est dû de part ma fonction.
    Le regard du roi était noir de haine.


    - Quel est donc ta requête Prêtresse (il cracha ces mots), que veut donc une petite fille partant accomplir un dernier souhait?
    _ ô roi et vous nobles. je fais  appelle à Halmonus.
    Quand Halmonus apparut devant la jeune prêtresse, celle-ci faillit hurlée de terreur. Le vieux sage n’avait plus cette apparence de bon vieil homme … enseignant à qui le voulait les histoires  de l’ancien passé, du passé récent et certaines histoires sur le proche avenir.

    Son enveloppe lumineuse ressemblait plus à un homme Gébiés, la force brute se faisait sentir en lui, pourquoi avait-il prit cette forme! Celle-là même que Ranaelle voulait prendre et faire prendre à son groupe d’humains? Voulait-il lui montrer à quoi ils ressembleraient? Il leva les mains, paumes tendues vers elle… Plus un bruit ne se faisait entendre.

    Tous, hommes,femmes, enfants ,bêtes, étaient immobiles transis de peur. Les yeux du roi étaient exorbités, certains avaient urinés sur eux, voir déféqués. Ils regardèrent étrangement angoissés la lente progression de Ranaelle, un peu comme un ralenti. Les paumes du vieux sage étaient toujours tendues vers Ranaelle, alors elle s’approcha sans crainte du vieil homme.

    Elle le connaissait depuis longtemps, dans son nouveau monde, il ne pouvait rien lui faire… Enfin, c’est ce qu’elle croyait.

    mamietitine over-blog
    Y-L

    « Les Cygnes sauvages de Coole.Milet. »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 14:55

    Pas mal, non!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :