• Née en 1959.
    Elle a reçu le prix Nobel de la paix en 1992, en reconnaissance de son travail pour la justice sociale et la réconciliation ethnoculturelle basées sur le respect pour les droits des peuples autochtones.

    Membre de l'ethnie des Quichés, elle participe en 1991 à la préparation par les Nations Unies d'une déclaration des droits des peuples autochtones.

    En 1979, elle entre dans l'organisation que fonde son père; la CUC ( Comité d'Unité Paysanne). Le 31 janvier 1980, son père et une vingtaine de paysans meurent brûlés dans l'incendie provoqué par les forces de l'ordre.

    En 1993, elle est nommée ambassadrice de bonne volonté auprès de l'ONU. En 2007, elle annonce vouloir être candidate à l'élection présidentielle de son pays, qui est prévue au mois de septembre. Elle a créé le mouvement WINAQ,

    plateforme regroupant de nombreux mouvements mayas de tout le pays et reçoit le soutien moral et logistique du MAs, parti qui a amené à la victoire Evo Morales ainsi que le soutien personnel du 1 er président indigène.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Golda Meir, née Mabovitz, dite Golda, femme politique israélienne, émigre en Palestine en 1921 et milite dans le syndicat Histadrouth et le parti travailliste Mapaï.

    Premier ambassadeur d'Israël en URSS ( 1948), ministre du travail et du travail social ( 1949-1956), puis des Affaires étrangères 1956-1966), elle est élue secrétaire générale du Mapaï ( 1966-1968) et devient Premier Ministre en 1969.

    Devant les critiques adressées à son gouvernement après la guerre d'octobre 1973, elle démissionne en avril 1974.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Maria Kalogheropoulos, dite Maria Callas en 1950,  cantatrice grecque.

    Dès ses débuts à la Scala de Milan en 1950, elle fut la cantatrice la plus célèbre de son époque,

    imposant une personnalité vocale et théâtrale qui influença notablement sa génération.
    Elle quitta la scène à Covent Garden en 1965.

    Parmi ses rôles les plus célèbres: Norma ( Bellini) et Luccia di Lammermoor ( Donizetti).

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Princesse castillane, elle est la fille du roi Alphonse VII et d'Aliénor d'Angleterre.
    A la mort de son époux Louis VIII le Lion ( 1226), roi de France, elle exerce la régence pendant la minorité de son fils Louis IX.

    Jusqu'à sa mort, elle conservera un rôle politique important et assumera une deuxième fois la régence pendant la croisade d'Egypte ( 1248-1252).

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Les Charites sont des déesses grecques personnifiant la grâce et la beauté, la vie dans toute sa plénitude, et plus spécifiquement la séduction, la nature, la fécondité et la créativité humaine.

    Aussi accompagnent-elles les Muses. Selon le poète grec Hésiode, elles sont les filles de Zeus et d'Eurynomé. Certaines traditions tardives en font plutôt les filles d'Hélios ( le Soleil) et d'Eglé, ou Dionysos et de Coronis.

    Elles étaient généralement trois: euphrosyné, thalia, Aglia. On les représentes souvent se tenant par les épaules. Euphrosyné est l'allégresse, la joie de vivre. Thalia est l'abondance, le trop-plein de vie.

    Aglia est la beauté dans ce qu'elle a de plus éblouissant. Aglia, la plus jeune passe selon Hésiode pour être l'épouse d'Héphaïstos à la place d'Aphrodite.

    Elle est aussi la messagère d'Aphrodite. Comme tous les dieux et déesses, les Charites sont éternellement jeunes et belles.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Noire américaine, elle refusa en 1954 de céder sa place à un Blanc dans l'autobus, alors que la loi ségrégationniste l'y obligeait. 

    Arrêtée, jugée et condamnée, elle déclenche dans toute la communauté noire un mouvement de désobéissance civile

    qui se terminera par l'abrogation des lois de la ségrégation raciale par la Cour Suprême des Etats-unis en 1956 et le Civil Rights Act en 1964.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Impératrice romaine, elle est la femme de l'empereur Claude dont elle eut deux enfants: Britannicus et Octavie.En 48, elle obtient le divorce à l'insu de l'empereur absent. Elle épouse alors Caius Silius qui nourrissait des prétentions à l'Empire. Claude les fit tous deux exécuter, ouvrant ainsi la voie à  Agrippine et à son fils Néron.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique