• L'introuvable.

    Madame De N..... est de passage à Paris. N'écoutant  son bon coeur, elle a promis à sa petite Eliane de chercher le petit livre introuvable. Ne s'étant poser aucune question sur-le-dit livre, elle a donc fait ses petites valises direction Paris. Le vol s'était passé avec cette lenteur qu'elle détestait plus que tout. a peine parti ,elle aurai voulu être arriver.Madame de N. n'est pas abituée aux petits soucis que rencontrent les gens, comme elle dit. Il est évident pour elle que quelqu'un soit venu l'attendre. ou qu'un taxi se tient prêt à l'emmener vers sa suite habituelle... Mais,elle a beau scruté les environ, pas de taxi, pas de Max, non plus. Fébrile, elle prend son portable- oh flute! je n'ai pas pris le bon grommèle t-elle.elle a beau regarder dans l'agenda pas de numéro concernant Max. Normale murmure t-elle, pourquoi Max serait-il sur celui-ci... Ah jubile t-elle, enfin quelqu'un à appeler, quelqu'un de discret en plus. Le téléphone égrenne lentement la mélodie et soudain, brutal, un allo !rageur . Bon! c'est qui là, j'ai pas que ça à faire aujourd'hui,non d'une carcasse puante...- euh! je suis bien chez Max?  -Max? Max! mais Max est mort il a plusieurs semaines... c'est qui au téléphone, raccrochez pas! - Oh mon dieu, oh mon dieu! larmoie madame de N. Comment vais-je faire? Non, non,non,non... Madène, j'appelle Madène, elle pourra m'aider elle. Regardant autour d'elle, Madame de N, se sent épié, eh oui en effet...un petit homme tout sec la fixe de ses petits yeux de rats. Que me veut cet énergumène pense Madame de M. Il me fixe comme si j'étais sa proie. Oh,non, il s'approche, répondez Madène, répondez s'il vous plaît . L'homme s'approche avec nonchalance et finit par baragouiner, oh! la p'tite dame, elle veut un taxi?    Ouf! pense Madame, ce n'est qu'un rabateur, ouf! quelle peur j'ai eu j'en tremble encore.   -Oui,je...je...j'appelle  mon amie justement ( mensonge évidemment) le sourire du bonhomme en dit long, il a bien compris que la petite dame a eu les foix. -faites donc, je retiens Micos. -Oui, merci Monsieur. Elle n'avait pas vraiment le choix et Madène qui ne déccrochait pas, Madame joua le jeu et fit semblant de parler. _ Ah! Madène, (un petit temps de pause comme si Madame écoutait une réponse) Oui, oui le voyage s'est bien passer, qui vient ce soir me chercher? ( un temps plus long) Ah bon! pourquoi! ( le ton est sec), écoute) Oh! dans ce cas Madène, je prends un taxi , oui, un taxi, je serais là d'ici vingt minutes ( écoute,marmonements,puis doucement, madène je crains, oui, vraiment) Madame raccroche et se tourne vers le bonhomme qui la regarde avec au coin du visage un sourire torve qui en dit long, mais, le vieux comprend,il hoche sa petite tête de rat et lui fait signe de le suivre.ce n'est pas vraiment   une invitation, mais, plus un ordre tactite. Somme toute , Madame arrive entière à son hôtel place de..... l'acueuil y est plus que chaleureux, et, une surprise de taille attend Madame de N. Madène se tiens tranquillement devant un verre offert par l'hôtel. Le visage des sombres jours, Madame part à la charge et se trouve soudain devant un tout petit bout de chou, sa propre fille,se tient devant elle. -"Maman hurle t-elle, pourquoi se visage ? N'es-tu pas heureuse de la surprise? J'ai fait le même voyage que toi, et c'est Madène qui est venue me chercher à l'avion, c'est cool non! " _ Oui, mon trésor dit alors Madame de N, comprenant d'un coup le pourquoi de ses tracas, Max en prime.                     
    « 30 000.L'albatros le plus rapide »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :