• La Légende du Muguet...par la Fée du Muguet.

    Dans l'arrière vallée du Bois enchanté, situé dans l'Ouest du royaume de Nélandys prince héritier du roi Fandygard III ième du nom; vivait une fée du nom de Losyandra, pas vraiment belle...mais possédant un charme fou. D'ailleurs, ceux qui l'apercevaient, voulaient à tout prix la suivre et vivre avec elle.


    A l'époque de la noble reine de Fandygard, Alténor, brune élégante et aussi vivace que son époux était d'une nature plutôt lente; la reine n'avait jamais assez de sa journée tant elle était pressée de tout faire. Pour la calmer quelque peu, le roi l'emmenait souvent en balade dans la grande forêt qui appartenait à la famille royal depuis de bien longues générations.


    Ceux qui y vivaient, avaient appris à se méfier des hommes, surtout quand le roi ordonnait d'effectué quelques coupes pour éclaircir la forêt et pour permettre aux grands arbres de mieux poussés. Alors, le petit peuple partait quelques jours ou semaines et se rendait dans la petite forêt. Losyandra les accueillait  avec grande joie et pendant plusieurs jours et nuits ce n'était que fête et musique, repas, farandole et souvent grand bruit.


    Personne ne se plaignait puisque la petite forêt n'était bordée par aucun village. Losyandra vivait là en toute harmonie. Cela dura longtemps. Mais comme dis plus haut; la reine avait la bougeotte et le roi l'emmenait de plus en plus souvent faire une balade et ce qui devait arrivé arriva.


    Ce jour là...le roi emmena la reine jusqu'à la petite forêt puisque les bûcherons  étaient en plein travail dans la grande forêt. Donc...Le roi s'arrêta et les serviteurs entrèrent dans la danse, nappe, coussins de couleurs vives, tapis, petite table et reposes dos, plats divers et boissons afin que leur majesté puisse prendre un copieux repas bien à l'aise, un peu plus loin...les gardes,preux chevaliers, étaient aussi bien servis.  c'est en cette occasion que le roi et la reine rencontrèrent la Fée Losyandra.


    En fait- c'est son parfum qui obligea  Losyandra à se faire connaître, car, celui-ci était si suave, si odorant, que la reine voulue à tout pris découvrir la fleur qui offrait ainsi sa subtil fragrance aux voyageurs de passage. La reine commença à harangués ses gens afin qu'ils trouvent cette fleur et aux paroles de la reine qui venait de dire à ses serviteurs que s'ils ne la trouvé pas aujourd'hui, ils devraient restés dans la petite forêt jusqu'à ce qu'ils la trouve.

    alors, la Fée comprit que ces pauvres gens n'auraient pas la paix et que la petite forêt serait pendant des jours et des jours parcourue par des hommes avide de trouvés une fleur qui n'existait pas, et, que faisant, ils fouleraient le sol de la petite forêt sans aucune attention pour les jeunes pousses, pour les animaux et plus encore aucune attention pour le petit peuple qui venait d'arrivé.
     

    Déjà que celui-ci faisait attention afin de n'être pas vue par ces hommes, comment pourrait -il alors éviter ces grandes jambes, ces grands pieds lors de leur recherche? Losyandra soupira-  finit le temps paisible ou le chant des oiseaux l'éveillait au petit matin. Finit le temps ou l'homme ne faisait que passer dans son petit bois. Un peu inquiète Losyandra fit son apparition.


    La reine qui avait commencé à chercher faisait grand bruit autour d'elle. Elle vit une fleur doré et se dirigeant vers elle, elle perçut le doux parfum. Forte de sa découverte, elle battit des mains et appela son royal époux " Elbert! venez voir... je crois que je l'ai trouvé- Qu'elle...Oh!" Le roi entendant l'exclamation  soutenue de son épouse se précipita en criant " Ou êtes vous Alténor ma mie! Je ne vous voie pas, ou êtes vous mon amie? "


    - Ici, répondit  doucement la reine, ici Eldebert près du gros chêne, venez vite. Oh! et de nouveau la reine émit cette petite exclamation. Deux chevaliers qui participaient aux déplacements des souverains, se joignirent au roi et restant derrière lui, ils avancèrent vers le gros chêne pour y découvrir la reine sagement  assise sur une énorme racine d'un blanc éclatant.


    Voyant le roi et les deux chevaliers, celle-ci se mit à rire doucement et regardant tendrement son royal époux tendit vers lui ses mains "- Venez très cher, venez voir par vous même, il est très difficile d'expliquer les choses...les voir, vous donnera ainsi l'explication de mes Oh!". Le roi prit les mains de son épouse et s'assit près d'elle sur la grosse racine. Puis, ses yeux se dirigèrent vers la douce lueur et là... le roi et les chevaliers émirent un Oh! d'émerveillement.


    Losyandra était assise dans le creux du vieux chêne- autour d'elle, il y avait une multitudes de papillons, il y avait aussi des abeilles, des lucioles, des libellules et bien d'autres encore, puis, il y avait des lapins, renardeaux roux, chouettes et castors, une biche et son faon et assise tout près de la Fée, une toute petite licorne si belle que l'exclamation de la reine , du roi et des chevaliers était enfin comprise. Alors, le roi s'adressa à Losyandra en ces termes.


    - " Femme, je ne vous connais pas, faite vous partie de mon royaume?" La reine lui tapota gentiment la main, puis elle prit la parole.
    - Excusez le douce demoiselle, mais, peut être pourriez vous , vous présentez! Losyandra se leva, fit une révérence et d'une voix musicale et douce s'adressa aux personnes présentent.
    _Sire, Majesté, Noble visiteurs, Gens du peuple, je me nomme Losyandra et je suis la Fée de ce bois. Au temps jadis, quand Segfreud était encore vivant, j'avais pour nom Normesfrol.


    A ces mots le roi , la reine et les deux chevaliers furent saisit d'une grande crainte, leur visage perdit toute couleur et leur premier mouvement fut de fuir, mais, Losyandra les apaisa d'un doux sourire et la petite licorne s'approcha de la reine et de son museau doux et frais lui fit comprendre qu'elle désirait des caresses, alors, machinalement la reine caressa la licorne tout en regardant fixement Losyandra. - Mère de la terre murmura la reine...avons nous fait du mal par notre présence dans votre sanctuaire?"


    - Non,  reine  Alténor, aucun mal n'a été commis ici, mais je devais intervenir avant que votre quête ne détruise mon petit bois. Vous devez comprendre reine Alténor et vous roi Elbert que votre recherche à faillit causer la mort du petit peuple et de certains des êtres qui vivent ici... Comme le veut la tradition ...vous roi Elbert, avait demandé la taille dans la grande forêt, ce faisant...le petit peuple n'a qu'un seul endroit pour se protégeait le temps que les bûcherons aient finis leur travail.


    -Petit peuple douce Mère?Quel petit peuple demanda le roi d'un ton ébahi.
    - Celui-ci et sur un geste de Losyandra, le petit peuple se montra.
    Les souverains, les chevaliers et quelques serviteurs furent stupéfait de découvrir à leur pieds des petites personnes, certes bien différentes d'eux, mais humaine sans aucun doute permis. D'ou viennent-ils donc demanda le roi.


    - Mais d'ici et de là répondit la Fée en souriant. Ils vivent sous ma protection depuis que le monde est monde.
    -Nous n'étions pas au courant Mère, vous devez le savoir, nous n'étions pas au courant Alténor à sentit le parfum d'une noble fleur, elle voulait juste en cueillir quelques  unes pour en faire son parfum. -
    -Ah! oui, le parfum! Venez près de moi Alténor, aller venez, n'ayez crainte.


    La reine s'approcha alors de la Fée et respirant à petits coups, elle perçut de nouveau la douce fragrance.
    " -" C'est cela Mère, cette douce saveur, ce parfum presque capiteux, le sentez-vous Mère?
    - Oui Alténor, mais ce que vous sentez n'est pas le parfum d'une fleur, venez plus près encore. Et, Alténor finit par comprendre.
    -Oh!
    Regardant son époux des larmes pleins les yeux elle murmura..." mon doux parfum, jamais je ne pourrais le sentir contre moi".

    -Pourquoi rugit alors Elbert.
    -Parce que le parfum n'existe pas mon ami.
    - Pourtant nous tous ici présent nous le sentons, il donne à notre coeur comme un doux souvenir d'enfance...
    -Oui, c'est cela qui gonfle mon coeur et le met en joie, mais voyez vous Elbert, ce doux parfum émane de Losyandra, c'est elle le parfum...comprenez vous!
    -Oh!
    -Oui, mon roi comme vous dites.
     

    Abattue la reine ploya ses frêles épaules et laissa coulées ses larmes. Devant ce chagrin et le coeur de cette reine, Losyandra se laissa aller elle aussi aux larmes et celles-ci allèrent directement en terre. Alors, devant les yeux des personnes présentes, des tiges vertes, cette couleur très tendre de vert, sortirent de la terre, puis, une mince tige couverte de petites clochettes apparurent et une odeur sublime envahit le nez du roi, de la reine, des chevaliers, du petit peuple et des gens de la maison du roi.

    Alors Losyandra prit la parole. Alténor reine de ce royaume, je te fais cadeau à toi et à ta descendance  de ce petit bois et de ces fleurs que ton coeur nommera, à toi d'en prendre soin, fais en un doux parfum et souviens toi de nous. A partir de ce jour roi Elbert, moi Losyandra Fée du petit bois, je disparais pour revenir plus tard, afin que tous nous puissions profiter  la forêt.

    Dans un bruissement d'aile , la Fée disparu ainsi que tous ceux qui étaient avec elle, ne resta sur place que le délicat parfum d'une petite fleur à clochettes d'un blanc immaculé. Alténor sentant pour la première fois son enfant bougé en elle s'extasia... Muguet ce sera le nom de cette fleur. Pourquoi! Je n'en sais rien, mais puisse t'elle vous apportez le bonheur et l'amour.
     

    Ainsi se termine la légende du Muguet, ce n'est qu'un peu de larmes offertes par amour, à une reine délicate au coeur gonflé de tristesse, afin que celui-ci retrouve la joie qui doit être dans tous les coeurs du monde. Y-L

    La Légende du Muguet...par la Fée du Muguet.


    La Légende du Muguet...par la Fée du Muguet.


    « Joubert.Etty Hillesum. »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    6
    Dimanche 3 Mai 2015 à 11:28

    Bon mercredi

    Bonjour bon dimanche

     J'ai cultivée l'amitié avec toute ma tendresse
    La récolte a été tellement bonne et chaleureuse
    Que de mon écran ont jailli un jet de messages
    Un coup de coeur m'a envahi pour venir

    Vers toi et partager tout cela

    Passe un bon dimanche et merci d'être là

    Plein de gros bisous de la kikinette

    Image du Blog iris-bleu.centerblog.net

    5
    Jeudi 30 Avril 2015 à 18:56

    Bon mercredi

    Coucou Bon 1er Mai

    Voici pour toi la fleur du printemps.
    Q
    uelques brins de bonheur
    Son destin sera entre tes mains.
    En ce jour du 1er mai
    Pour t'apporter, chance sur ces longs chemins.
    J
    e t'offre ce poème, cet ornement.
    C'est bien peu
    Mais c'est avec mon coeur
    E
    t bien sincèrement. Bisous ton amie kikinette

    Bon mercredi

    4
    Jeudi 30 Avril 2015 à 08:41

    Bonjour trés belle page  nous te souhaite un agréable jeudi bises de l'équipe A11 Radio Dreams 90 Patrick

    3
    Mardi 28 Avril 2015 à 16:09

    Bisous et bon après midi

    Am

    2
    Lundi 27 Avril 2015 à 08:55

    Coucou mon adorable Yvette

    Me voici de retour, désolée pour la semaine
    dernière, mais je n'ai pu passer, car mon rhume
    est en fait, une grippe.
    Je ne connaissais pas, et bien je ne pourrai plus
    le dire lol ! Je ne te la conseille pas, c'est pire que
    la grippe en hiver.

    Alors comment vas-tu depuis mercredi dernier ?
    Une nouvelle semaine commence. Le mauvais
    temps avec, par chez moi.
    Je te remercie d'être passée ces derniers jours,
    même sans réponse de moi. Trop gentil.

    Je te souhaite un doux mardi. Plein de belles choses.
    Prends soin de toi. Je vais passer chez chacun puis me
    reposer.
    Prends soin de toi.
    Lolli

    1
    Dimanche 26 Avril 2015 à 17:55

    Je suis sous le charme de ce magnifique conte qui m'a beaucoup touchée.

    Bisous

    Am

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :