• Le Corset.

     Elément incontournable de la mode féminine! Pourtant , la Révolution lui avait porté un coup fatal et il était tombé dans l’oubli. Ce sous-vêtement à lacet, qui enserrait la poitrine pour descendre sur la taille et les hanches, était littéralement un attirail de toile forte muni de baguettes d’acier ( les baleines), avec une fermeture à lacet dans le dos. Dans la bourgeoisie, le recours à une chambrière était donc indispensable ( la fermeture Eclair fut inventé qu’en 1890, par Withecomb Judson, un américain). Le corset se portait fort serré, empêchant presque une respiration normale, créant également des soucis de santé par la compressions des viscères, au nom de critères de beauté qui, de nos jours, sont de nouveaux admis… A cela s’ajoutait une atrophie musculaire du dos et des déformations de la colonne vertébrale, voire de la cage thoracique. Détail amusant, jusqu’en 1820, les corsets et ses accessoires furent réalisés uniquement par les corsetiers, des artisans masculins. Au XIXe siècle, la fabrication industrielle fut confiée aux mains des corsetières, nettement moins payées que les hommes. Le corset fut remplacé, après la Grande-Guerre, par les gaines élastiques et le soutien-gorge.

    « Corsets et accessoires.Corset et Grande-Guerre. »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :