• Lettre d’un fiancé à sa fiancée.

    Enfin, chère Germaine, je puis vous donner publiquement le doux titre de fiancée que mon coeur vous donnait tous bas depuis longtemps. Si vous saviez à quel point je suis fier et heureux! Et que vos chers parents sont bons, d’avoir comblé mes voeux les plus chers en m’accordant votre main! Combien je leur en ai de reconnaissance! J’ai trop ambitionné le droit de vous écrire pour ne pas m’empresser d’en user. Je veux tout d’abord vous vous dire avec quelle impatience j’attends le jour ou nous serons unis et ou votre bonheur ne dépendra plus que de moi seul. Croyez bien que tous les instants de ma vie seront consacrés à vous rendre heureuse, à me rendre digne du don précieux que vous me faites de vous-même. Soyez -en sûre sans attendre la promesse solennelle que je vous ferai le jour de notre mariage. Je vous envoie ces fleurs: leur parfum est moins doux que le charme qui émane de votre personne. elles vous rappelleront que je vous aime avec toute la tendresse d’un coeur qui veut n’être jamais qu’à vous.
    Les fleurs bientôt se flétriront,
    Nos coeurs toujours se chériront.

    Lettre d'un fiancé à sa fiancée. dans petits mots. 215c0e3d-300x217

    « Il y a cent ans.Une grenouille de bénitier. »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :