• Ourma.

    Une prophétie Tzigane.

    " Je vis les tziganes danser et chanter devant leurs tentes comme d'habitude, sous le chaud soleil et le chant des oiseaux. quand tout à coup le monde devint triste et pâle. Le ciel en un clin d'oeil se couvrit de nuages. Le chant se tut, même si les danseurs frappaient du pied pour quelques instants encore, comme s'ils n'avaient remarqué ni les nuages ni le vent qui battait la toile des tentes.

    " brutalement, une bourrasque de neige épaisse s'éleva en tourbillonnent, blanchit l'herbe et les cheveux des danseurs. Le monde devint vieux en un instant. Une grande ténèbre recouvrit la Terre. Fouettés par le vent et par la neige, les tziganes coururent à travers la tourmente pour s'abriter dans leurs tentes.

    Et tout à coup, ils s'arrêtèrent net, stupéfaits. Devant la tente de leur chef se tenait une jeune fille d'une beauté extraordinaire. Son visage et ses mains étaient blancs comme neige, ses yeux brillaient comme l'or au soleil. Le bleu de ses yeux était un coin de ciel printanier dans cette nuit d'encre.

    " Les Tziganes s'attroupèrent autour d'elle en la regardant de leurs grands yeux noirs, muets d'étonnement et même, d'effroi..." Qui es-tu? " interrogea le vieux Boro. " Elle chuchota doucement: " Je suis Ourma, la fille du Roi du Soleil. Je n'abandonnerai pas le monde dans le malheur.

    Je vais le nourrir et le soigner jusqu'à ce que ses plaies se referment et que les forces lui reviennent. Je me rends au Royaume du Soleil, pour quérir un rameau de l'Arbre merveilleux. Or, sachez que ce rameau a le pouvoir de redonner la santé aux malades et la vie aux morts."

    " Parfait! s'écrièrent les Tziganes avec joie. Nous irons avec toi au pays de ton roi!" " Ourma les emporta à travers les cercles de la vision. Ils traversèrent la ceinture de poison de la Terre. Ils étaient encore bien hauts lorsqu'ils virent au-dessous d'eux les nuages livides, les nappes bleu-gris de brouillard, et la route froide comme du verre.

    Ils voyagèrent longtemps et finirent par arriver au Royaume du Soleil. Leurs yeux découvrirent une contrée ensoleillée, aux couleurs douces et chatoyantes, plongée dans du vert et du rose. Tout ce qu'ils voyaient était beau et brillant comme dans les rêves.

    Ourma détacha de l'Arbre du Soleil un rameau lumineux chargé de petites lunes et de soleils mûrissants. Alors les Tziganes comprirent qu'en vérité ils n'avaient pas quitté la Terre. Ils reconnurent la montagne et la route, radieuse comme au premier matin du monde.

    Depuis les hommes vivent tous dans un grand bonheur. Et, bien sûr, plus personne ne meurt dans ce pays. Aussitôt que quelqu'un est sur le point de mourir, le rameau de l'Arbre du Soleil le ramène à la vie. " J'ai vu ces prodiges se réaliser dans un temps très proche.

    Soyez patients. Le coq clair revient toujours après le règne des ombres, et il conduit les hommes dans son palais du Soleil." 

    « Le Temps des Frelons.horloge »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 31 Mars 2015 à 09:13

    Coucou ma douce Yvette

    Comment ça va ce matin ? Bien dormi ?
    Je veux bien un café pour bien commencer la journée, merci.
    On ne parlera pas du temps, d'accord, mais il fait doux...

    Je regardais Google et on y indique le 126e anniversaire de
    la Tour Eiffel, wa c'est super, pas jeune la belle dame de fer.
    Elle a ouvert ses portes pour la première fois le 31 mars 1889.
    Bravo et bon anniversaire...

    *Une petite devinette :
    Qu'est-ce qui fait le tour du bois sans jamais y pénétrer ?*
    La réponse demain.

    Merci pour tes gentils visites et ton amitié.
    Bonne journée et prends soin de toi.
    Lolli

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :