• Paul Claudel.

    La mère est ce qu'il y a de patient et de fidèle et de tout près et de toujours pareil et de toujours présent.

    C'est toujours la même figure attentive, et c'est toujours, sous son regard, le même enfant.

    Qui sait que tout lui appartient sans pitié et qui vous trépigne de ses deux pieds sur le ventre.
    « Pierre Loti.Alphonse de Lamartine. »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :