• Les petits enfants.
    Quelqu'un fronce les sourcils,
    Son nez rose est tout fripé:
    Ou est mon bébé qui rit?
    Ce "quelqu'un", je le connais,

    Car voila que sous les plis,
    Je vois mon bébé joli:
    juste un bisou sur le nez
    Et le voila retrouvé!
    Souris mon petit, car de ton rire
    joli, papa et maman, de rire sont ravie.
    Fronce, fronce ton petit nez,
    d'un chatouillis, je trouverai
    la douce mélodie de ton
    charmant gazoullie...
    Y-L

    Chanson pour dérider

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    13 commentaires
  • Le voile de l’amitié vient de se déchiré.
    pour certains, tu vas entamer un long voyage,
    vers une autre contrée, prendre un chemin que
    l’homme ne peut emprunter.
    Pour d’autres, le chemin de ta vie cessera.
    Le voile de l’amitié vient de se déchiré.
    il va t’emporter, les mots vont défilés;
    emplir pages et pages…mais par-delà ces mots
    écrits, il y aura ceux qui ne diront rien, qui
    cacheront leur chagrin.
    On ne peut pas toujours tout partager.
    Y-L
    Le voile de l'amitié... dans poesie 6c6295fd-150x91

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  •  Il y a 50 ans le poète et écrivain Blaise Cendars quitte les aventures terrestres.
    îles
    îles
    îles
    îles ou l’on ne prendra jamais terre
    îles ou l’on ne descendra jamais
    îles couvertes de végétations
    îles tapies comme des jaguars
    îles muettes
    îles immobiles
    îles inoubliables et sans nom
    je lance mes chaussures par-dessus bord car
    je voudrais bien aller jusqu’à vous.
    1924, feuilles de route.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  •  Mon ami, grâce à vous j’ai connu la sainte
    beauté du jour qui se lève.
    Mais pourquoi êtes-vous parti à l’aube?
    Pauline Casimir-Perier à Alain Fournier
    1913.
    110411032144277885.jpg

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • En décembre, mieux valent gel et glace
    que Soleil vivace.

    Proverbe.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Quand Noël tombe un lundi
    Adieu les abeilles et les brebis.

    Dicton.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    1 commentaire
  • " Mais au premier  moment

    Ibn' Arabi ( 1165-1240).

    ou je la contemplai,
    Je fus tout subjugué sous le coup du regard
    Je dépensai ma nuit sous l'effet de son charme
    Tout éperdu d'amour jusqu'au petit matin."

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique