• L'entends-tu?
    Le sent-tu? As-tu envie pour un instant de te trouver à ses côtés,il te cherche, il te suit...le vois-tu?
    Non cela n'est pas possible. Le sens-tu?
    Oui parfois il se fait plus intense.
    L'écoutes-tu?On ne peut l'écouter,juste le savourer quant enfin après une journée folle , fatigante, tu te pose et fermant tes paupières lourdes de sommeil, alors...là tu  savoure la sensation enivrante du silence. Il te possède pour un court moment, car de nouveau le temps implacable efface ce simple et beau moment  du silence.
    La cafetière offre son arôme envoûtant, le téléphone sonne et voila...le silence s'enfuit.
    Demain dès l'aurore, ton coeur battant encore si fort...tu trouveras ce doux instant ou confiant, il se laissera savourer quoi?
    Le Silence.
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    1 commentaire
  • La confiture n'est bonne que s'il faut monter
    sur une chaise pour attraper le pot dans le placard.
    Alexandre Vialatte.
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Les variations Diabelli.
    La dernière oeuvre importante de Beethoven pour le piano, sont les Variations Diabelli, commencées en 1819 terminées en 1823 sur commande de l'éditeur Diabelli.
    Il avait demandé à de célèbres compositeurs de l'époque d'écrire quelques variations sur une valse qu'il avait composée, Beethoven, dans un premier temps avait refusé l'offre, jugeant le motif de Diabelli extrêmement banal...mais ensuite, des difficultés économiques pressantes l'avaient convaincu à accepter.
    Il compose trente trois variations, surprenant par sa capacité à puiser des idées musicales infinies dans un matériel thématique aussi simple et fade.
    Dans les Variations Diabelli, Beethoven, a souvent recours au contrepoint, ainsi que dans ses derniers quatuors.
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • " L'érotisme est un pouvoir sexuel sans bornes, illimité, démesuré. Il faut le craindre."
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • " On en vient à aimer son désir et non plus l'objet de son désir"
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • "  Les nouvelles générations ne comprennent plus grand-chose à la contraception"
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • " Baisers, baves d'amour, basses béatitudes, à mouvements marins des amants confondus"
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires