• Quand on n'a pas le sens de l'orientation, on emporte des poteaux indicateurs.

    Il y a des gens qu'on n'aime pas assez pour les haïr.
    Bien que nos renseignements soient faux, nous ne les garantissons pas.
    Alphonse Allais.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Il disait de lui: " Allais, un homme qui s'excuserait de venir dîner sans sa femme en disant tout haut: " Elle a mal aux partie génitales".
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Né à Honfleur en 1854 de parents français mais honnêtes " aimait-il à dire. Alphonse Allais, dans sa brève existence - il est mort en 1905- a été le plus pillé de tous les écrivains, au point qu'on l'a surnommé " la Vache Allais". Son oeuvre est immense. Près de 1700 contes, histoires, fables-exprèss, distiques, olorimes, pensées, recettes de cocktails.  Dans la série " histoires brèves", voici un petit chef-d'oeuvre:"- Pardon mon brave, pourriez-vous me donner l'heure? - Non Monsieur, je n'ai pas l'heure.- Et pourquoi cela?-parce qu'il n'y a pas d'heure pour les braves." Alphonse Allais est le père spirituel de générations d'humoristes.
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Un poète de la purée
    ( On en rencontre quelquefois)
    Gravissait la Butte sacrée
    Par un soir d'hiver des plus froids.
    Arrivé près de la Cigale,
    Voila notre homme qui s'affale,
    Et son âme partit sur l'aile des Zéphirs
    De tout temps l'Art eut des Martyrs.
    Alphone Allée.
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Si Paulette Darty d'un garçon était mère,
    Et si le fils de Paulette Darty
    Trépassait, ô douleur amère!
    Si pour l'autre monde il était parti
    Le 12 juillet, las! qu'alors y faire?
    Et si, deux jours après, on l'inhumait,
    Sur sa tombe on mettait une croix ( provisoire)
    Avec cette inscription noire:
    Feu Darty Fils, du 14 juillet.
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    1 commentaire
  • Si vous vous appelez Fimasoeur, pénommez jamais votre chiare Jean, non plus que si votre nom est Pétarde, Culesec, Barass ou Névudautre. J'ai connu un certain Monsieur Térieur qui a eu deux jumeaux. Il les a appelés Ale et Alain, ça fais pas sérieux. C'est comme le dénommé Dupanié qui avait prénommé son fils Hans, ou comme mon copain Dondecourse que son vieux avait baptisé Guy.
    Alphone Allais.
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire