• Un Nandi et des rizières

    Nandi, dans la croyance ou le mythe hindous, est le taureau que chevauche le seigneur Civa sa monture ou son « véhicule ».

    C’est l’un des thèmes favoris des sculptures. Dans le Sud, il existe de nombreux Nandi sculptés, de toutes tailles, gravés parfois sur d’énormes pierres monolithiques grises.

    Ils ont généralement l’attitude de celui-là, la patte postérieure rentrée sous le corps mais dont le sabot reste visible.

    Les Nandi sont richement décorés de chaînes et de cloches gravées et leurs gueules affichent de superbes et douces expressions de calme puissant, de repos et de bienveillance.


    Les hindous respectent tous les animaux comme leurs semblables et cette attitude sensible se perçoit à travers les belles et paisibles images des Nandis.


    Souvent situé près d’un temple, ils en sont néanmoins légèrement isolés, placés sur un socle, dans un pavillon à part.

    Celui qui se trouve sur une colline au-dessous de la ville de Mysore, est laissé à l’air libre, sans protection; gardé et orné de guirlandes par le prêtre qui en a la charge, il est entouré de singe hardis et malicieux


    .La campagne entourant Mysore est plate et verte, recouverte en majeure partie de rizières fort belles, surtout quand le riz est jeune et que les champs inondés reflètent le ciel.

    « Se chauffer au blé:Notre Marianne serait lié à… »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :