• La Femme du Sorcier.

    Eden, Eden ou es-tu? Eden, Eden mon amour,ou es -tu? Un petit vieux tout chenu déambule sur la place des Deux amants débitant sa litanie; faisant sourire certains  passants, et venir les larmes à d'autres. Un jeune homme d'une grande beauté s'approcha doucement du vieil homme et glissa sa belle main dans celle débilitante du vieillard


    . Lentement, suivant les pas du plus vieux, le jeune homme s'invita à la promenade sans dire un mot. La litanie reprit mais plus personne n'osa se moquer...les uns baissaient les yeux quand d'autres les posaient avec à l'intérieur une étincelle de douceur. Le vieil homme parcouru ainsi trois fois l'esplanade de
    Deauville et soudain...il n'y eu plus personne.


    Une femme de loin avait observé le manège du vieil homme ainsi que les gestes plein d'amour du jeune homme. Elle poussa un long soupir et laissa coulées ses larmes de détresse en murmurant dans le vent de l'été naissant:"Bientôt mon amour, bientôt je serai de retour, attends-moi". Elle tourna les talons et s'enfuit.

     
    Le vent sembla l'emportée loin, bien loin de Deauville. La splendeur de l'homme qui de plus loin encore avait surveillé les trois personnes était...indescriptible. Pour mieux exprimer cela, je dirais donc qu'il avait une beauté d'un autre temps, d'un autre monde...Si son sourire carnassier ou plutôt son rictus révéla une dentition à faire se pâmer un dentiste n'avait été si abjecte...les femmes et certains hommes se seraient jeter à ses pieds pour l'adorer tel un dieu de l'antiquité, un dieu de l'Egypte ancienne.
     

    Une peau mate avec des zones d'or, une chevelure lisse, luisante, noire semblant avoir sa propre vie et tel un fauve restait en attente oui, mais en attente de quoi?

    Son nez droit lui donne cet air de sévérité que l'on redoute souvent, ses pommettes hautes et sa bouche qui ne demande qu'à recevoir une pluie de baisers, des yeux sombres ornés de quelques paillettes ambrés ...des sourcils bien dessinés et un corps  à baver dessus, que fait-il ici? Que veut -il?
     
     
    Il se tient droit sûr de lui. Le vent soulève à peine sa longue chevelure, son pull en laine fine couleur de lave, son pantalon de toile sombre mets en valeur son corps musclé. Le regard qu'il pose sur ce qui l'entoure semble lui déplaire. Le pli qui lui barre le front accentue encore plus la sombre personnalité.

     
    Edyos n'est pas content de ce qu'il voit et quelqu'un  va le payer cher. Elle s'est échappée un court moment certes mais elle a trouvé la force de revenir vers son aimé et cela, lui noues les tripes. Elle n'aurait pas dû...non.


     
    Comment expliquer cette force? Qui est responsable? Revenons au début de l'Histoire...
    « La force de son amour.Raconter l'histoire d'un noyau... »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 16 Mai à 11:29

    ❤️ Le 1er mois de l'année tire déjà vers la fin on va le temps ❤️

    Bonjour la moitié du mois est déjà passé bon samedi
     La semaine se termine
     Et nous voila en week end
     On nous l'annonce ensoleillé
     Avec une température très agréable
     Je te souhaite une bonne journée
     Et une excellente semaine à venir
     Gros bisous de ton amie kikinette

    ❤️ Le 1er mois de l'année tire déjà vers la fin on va le temps ❤️

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :