• Je t'écris.

    Je t'écris du fond de ma mélancolie
    L'abime ou je me trouve,
    Me sert dans ma folie.
    Je t'ai cherché partout
    Je n'ai pas retrouvé la trace
    de tes pas,
    La mer vorace a tout effacée.
    Quand est-il de nos mots doux
    Murmurés à même les galets!
    J'ai traversé le chemin qui nous
    mener à cet endroit secret,
    Ou tous les deux serrés l'un contre
    l'autre, rempart de force contre
    le vent violent de la marée montante...
    Nous murmurant nos tendres secrets

     dans ce  petit espace de sable blanc,
    ou, lentement tu traças  les mots les
    plus merveilleux du monde...
    Là  j'ai humé le vent à la recherche
    de ton parfum si audacieux.
    En vain j'ai hurlé ton nom.

    Je t'écris.


    Je t'écris du fond de ma mélancolie
    plus aucun murmure, plus de mots
    d'amours, le vent a tout emporté.
    Me laissant seul sur les galets.
    Y-L


    « Kluski na parze.La petite poule Rouge. »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Jeudi 1er Août 2013 à 07:39

    La mélancolie, je l'ai laissée pour un vol aérien au dessus des nuages

    bonne journée

    bisous

    marie

    1
    Mercredi 31 Juillet 2013 à 11:41

    On peut aussi cultiver la joie dans le souvenir, la culture de la mélancolie conduit aux regrets

    passe une belle journée

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :