• Divagation d'un soir d'été.

    Rien ne vaut la plume entre mes doigts, quand mon âme est en peine et que mon coeur saigne, il me faut la page blanche pour épanché ma douce souffrance.

    Alors, mes doigts courent sur le fin papier  et entre eux la plume glisse les mots faisant ainsi le cadeau de mon moi à la page incertaine!

    Pourquoi donc écrire sur moi! Je n'y suis pour rien! Qu'est  tu donc plume grise pour t'acharnée à écrire ces mots qui n'ont pas de suite!

    Pourtant, je te comprends, moi-même sans toi, je ne servirais à rien. Je ne prendrais pas vie, écris donc plume , laisse donc ces doigts emplis de folie, glissés des mots qui n'ont pas de suite.

    Pourquoi perdrais-je mon temps à griffonnés sur toi, si mes mots n'ont pas de suite?
    Jamais ils ne seront lu...  Et des mots non lus, n'ont pas de visage .
    C'est pour cela que je les couche ici.

    Divagation d'un soir d'été.

    Y-L

    « Je Grattouille.Oeil gris, Oeil bleu. »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :