• Oeil gris, Oeil bleu.

    Un oeil gris s'en allait solitaire depuis bien longtemps, Oh, comme il avait bien souffert, il était méfiant, ne se  livrant que peu; préférant faire  le fier, le dur, pour que son pauvre coeur ne soit pas de nouveau bafouer, tromper, mis à nu.

    Sans défense, le hasard voulut qu'il rencontre un Oeil bleu. Plein de douceur qui avait bien souffert et plus qu'à son tour, alors, l'Oeil gris se rapprocha de l'Oeil bleu et ce n'était que joie, fou rire et gaitée. Au fil du temps ( peu en fait) l'Oeil bleu s'impatienta.

    Pourquoi donc l'Oeil gris ne lui disait-il pas ce qu'il voulait? Quelques semaines passèrent, puis, l'Oeil gris ouvrit largement son coeur à l'Oeil bleu; et là, l'Oeil  bleu se referma comme se ferme la coquille d'une huître.

    L'Oeil gris eut beau chercher des explications, presque jamais il n'avait de réponse. L ' Oeil bleu trouvait toujours des excuses. Ah! je suis fatigué.

    Ah! je dois sortir, alors l'Oeil gris tout content de lui disait: " sortons ensemble!" Non, répondait l'Oeil bleu et une excuse  bidon était donné à Oeil gris.

    Oeil gris fit quelques boulettes, l'insatisfaction le guettant, il chercha d'autres solutions pour passer plus de temps avec son Oeil bleu.
    ais rien n'y faisait...Oeil bleu lui disait qu'il ne comprenait pas, qu'il lui avait déjà expliquer plusieurs fois les choses et qu'il n'écoutait pas.

    Oeil gris  lui laissa un peu de temps. Alors Oeil bleu s'inquiéta, pensa qu'il  avait dit un mot trop dur encore une fois. Alors Oeil bleu téléphona . Cela alla quelques jours, puis, de nouveau Oeil gris reprit espoir, des roses, des petits cadeaux, des bisous, des petits messages, mais Oeil bleu restait de marbre.

    Alors, Oeil gris commença à aller très mal et la colère le prit. A noël, son cadeau était si mignon, si plein d'amour, comment Oeil bleu allait réagir?

    Un plat, d'ailleurs ce n'était pas Oeil bleu qui avait invité Oeil gris. Cela expliquait beaucoup de chose...pour finir, Oeil bleu vint voir un soir oeil gris et lui dit que tout était fini, rien n'avait commercer, mais tout était fini.

    Oeil gris est malade, il va très mal...le temps fera son travail, mais pour ce qui est de la confiance...Oeil gris aura encore plus de mal à s'ouvrir au futur Oeil qu'il rencontrera.

    Le mensonge, la duperie, le fait de ne pas être sincère, font beaucoup de dégâts. Il est pourtant si simple de dire oui, ou de dire non. Oui, je veux faire un bout de chemin avec toi. Non, je ne veux pas.

    Jouer avec les sentiments des autres, montre que même si on a souffert, cela ne suffit pas, cela n'excuse en rien les comportements stupide et imbéciles.

    Etre honnête de nos jours, relève est visiblement impossible.Pourquoi?

    Oeil gris, Oeil bleu.

    Y-L

    « Divagation d'un soir d'été.L'assassin au coeur de Sang. »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :