• La saison sèche.

    Il est des endroits qui marque une vie entière, il fut l'un de ceux là. Un jour ou en balade,je fus retenu par une personne d'un certain âge perdu,affamé, déshydraté et confus... je ne pouvais le laisser ainsi.


    après quelques mots qui il faut bien le dire ne servent à rien si ce n'est à nous mettre en confiance mais; peut on réellement faire confiance dans les mots donner ainsi? j'en doute. Ma nature sociable fit le reste, il accepta de venir avec moi.



     Marchand doucement afin qu'il ne s'écroule pas, nous parlions de voyage. Il m'avoua venir de Marrakech, la visite du souk, les épices, les objets,les couleurs et toutes les saveurs orientale...Il me parla de tous cela avec ce regard d'enfant qui réchauffe le coeur.


     Devant ma petite cahute,il fit un mouvement étrange, un recul mais pas que, un mouvement de sa main, un murmure,un sourire crispé.
    _Voulez-vous entrer?
     _Oui, bien sûr c'est très aimable de votre part comment refusé!
    _Oh tout simplement en disant non,je préfère rester dehors voila c'est aussi simple!
     _Certes mais si impoli vous ne pensez pas?




     _ je ne pense pas que ce que l'on pense réellement soit impoli, pour moi, la vérité reste ce qui me différencie de ceux qui ne savent que mentir, vous comprenez ou je veux en venir?
    _ Hum oui et non, mais pour moi la philosophie de si bon matin,le ventre creux, la soif et le fait que je soit plus ou moins perdu me coupe mes moyens, j'accepte de bon coeur tous ce que vous pouvez m'accorder.


     Je le laisse sur ma petite terrasse, trois chaises,une table,un grand parasol double, un gros bac d'eau qui s'évapore doucement avec cette chaleur intense. Mon frigo n'est pas plein, j'ai peu de chose mais je me dis qu'un peu de pâtes avec du jambon,une tomate de mon jardinet,un peu de persil, quelques dés de fromage feront l'affaire, un grand verre d'eau plus un thé glacé seront de bons accompagnateurs.



    Une salade de fruits frais fera un délicieux dessert. J'amène d'abord la nourriture et l'eau.


     Je le laisse, je reviens avec le thé et le dessert. Il est étonné et reste un peu dubitatif devant ce que je lui propose. Il est dix heures du matin et la   faim fait grondé son ventre. Je souris.
    _Mangez donc cela vous fera du bien, s'il vous plaît prenez place et mangé.




    _ Comment vous remerciez de votre hospitalité?
    _ Oh et bien en mangeant pour reprendre des forces, en buvant pour que votre corps se réhydrate en m’offrant un sourire et surtout en me parlant de vos voyages.


    Il prend place tout sourire, il mange et savoure le plat, il bois d'abord l'eau fraîche, mange à nouveau. Il mâche avec componction . Il laisse fusé quelques petits soupirs de bien être, je sais ce que cela fait quant on n'a plus de batterie, alors je le laisse mangé à sa faim.

    Il me regarde, un clin d'oeil,il prend son souffle et là, il me raconte son premier voyage en Égypte.
    y.l. à suivre 508 mots.26 novembre 2019.



    « Ennemi, ou, Ami?Le signe du destin. »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :