• Le Nouvel Observateur publie le manifeste des 343 femmes en faveur de l'avortement, dans lequel 343 femmes du monde de l'art et des lettres revendiquent avoir eu recours à l'avortement, s'exposant ainsi selon la législation de l'époque à des poursuites pénales pouvant aller jusqu'à l'emprisonnement. Le manifeste, rédigé par Simone de Beauvoir, commence par ces phrases:
    " Un million de femmes se font avorter chaque année en France. Elles le font dans des conditions dangereuses en raison de la clandestinité à laquelle  elles sont condamnées, alors que cette opération, pratiquée sous contrôle médical, est des plus simples. On fait silence sur ces femmes. Je déclare que je suis l'une d'elles. Je déclare avoir avorté. De même que nous réclamons le libre accès aux moyens anticonceptionnels, nous réclamons l'avortement libre."
    Cet acte de désobéissance civile contribue à l'adoption, trois ans plus tard, de la loi Veil: qui dépénalise l'interruption volontaire de la grossesse.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    3 commentaires
  • Aucuns organismes ne vous demandera vos données bancaires ou autres par mail, numéro de carte de crédit et autres données personnelles, que ce soit sur un site Internet, au téléphone.
    Pour être certain que vous consultez le site, caf,téléphone,préfecture, banque. saisissez manuellement l'adresse  ( genre) http://www.caf.fr dans la barre d'adresse de votre navigateur.
    Si vous avez répondu à un mail frauduleux.  Faites immédiatement opposition auprès de votre banque. Informez tous ceux qui se trouvent concerner par votre opposition bancaire.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    1 commentaire
  • Le Phishing
    est une technique utilisée pour vous soutirer des informations confidentielles. Pour cela , les fraudeurs contactent leurs victimes sous différents prétextes en usurpant l'identité d'un tiers dans lequel la victime pourrait avoir confiance ( banque, administration,  caf, préfecture, téléphone...)
    La victime reçoit un courrier (Mail) électronique dont le contenu est vraisemblable ( avec le logo de l'organisme) qui l'invite à cliquer sur le lien présent dans le mail afin de confirmer ou de mettre à jour ses données personnelles
    ou bancaires et d'accélérer le soi-disant versement d'une prestation. Parfois le mail frauduleux signale simplement à la victime un problème sur son compte et lui demande des données personnelles.
    Ne cliquez pas sur ces mails là, un doute !
    appeler votre banque, votre service téléphonie, votre caf, ou la préfecture si c'est le cas....
    Le mien, j'explique:
    un mail tout ce qu'il y a de plus vrai, page complète, j'ai vérifié avec une page que l'on reçoit d'Orange( pour ne pas le citer..)
    bref, tout ce qu'il y a de plus sérieux, le mail  nous annonce que faute de régularisation, le téléphone sera coupé.
    handicapée je m'inquiète et je clique, on me dis en fait que nous avons trop verser et que la somme nous sera remboursé sur notre compte, mais, pour faire plus rapidement,
    on nous demander nos données personnelles bancaires, trouvant cela louche, j'ai appelé mon service , qui a vérifier et m'a certifier que nos comptes étaient en ordre,
    que je ne devait en aucun cas donner suite à ce mail. Il vous donne alors un mail et vous envoyez le faux mail , eux font le nécessaire pour traquer ces fraudeurs, bref, un doute,
    Ne Cliquez Pas,
    Appeler le service avant.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    3 commentaires
  • Depuis plus de mille ans,
    le chant grégorien se pratique
    dans les églises et les abbayes moniales.
    A capella, il ne peut se chanter qu'à
    une ou à plusieurs voix,
    mais toujours à l'unisson.
    Il existe des miliers de mélodies
    d'origines différentes.
    Le mot grégorien apparaît
    à la fin du VIIIe  siècle, en référence
    au pape Grégoire le Grand.
    C'est une musique récitative qui trouve
    son origine dans le plain-chant.
    Ce style musical ancien, très répandu,
    n'est pas propre aux traditions catholiques.
    On le trouve également dans les
    " cantillations", façon liturgique de chanter les textes sacrés,
    chez les juifs, les musulmans et les bouddhistes.
    Les propriétés musicales du chant grégorien  sont,
    elles, très particulière.
    Il n'a pas de cadence, mais s'appuie sur
    le rythme qui découle des paroles.
    Ce sont les mots qui suggèrent la mélodie.
    Pour retranscrire les notes,
    on utilise les " neumes",
    un ensemble de signes inscrits au-dessus du texte,
    en vigueur au Moyen-Age avant l'arrivée de la portée
    à cinq lignes.
    Ces neumes permettaient au chanteur de rejouer
    une mélodie à l'oreille.
    On dit aujourd'hui que le chant grégorien
    facilite le calme le recueillement.
    Certains le nomment encore
    " le yoga musical de l'Occident",
    mais à l'origine, il aurait été diffusé
    dans tout le royaume carolingien afin
    d'unifier les chants sacrés et
    d'implanter le christianisme.
    Il aurait ainsi servi à asseoir le
    pouvoir politique de l'époque,
    reflet, entre autres,
    des querelles religieuses
    entre
    Rome et Byzance.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Une grenouille vit un boeuf
    Qui lui sembla de belle taille.
    Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,
    Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille
    Pour égaler l'animal en grosseur;
    Disant:
    Regardez bien, ma soeur;
    Est-ce assez? dites-moi; n'y-suis-je-point encore?
    Nenni-M'y voici donc?
    Point du tout
    M'y voila?
    Vous n'en approchez point.
    La chétive pécore s'enfla si bien qu'elle creva.
    Jean de la Fontaine.
    ( C'est à Horace que
    la Fontaine doit ce dialogue plein de naturel
    et de vivacité.
    )La Grenouille qui se veut aussi grosse que le Boeuf.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Borée et le Soleil virent un voyageur
    Qui s'était muni par bonheur
    Contre le mauvais temps.
    On entrait dans l'automne,
    Quand la précaution aux voyageurs est bonne:
    Rend ceux qui sortent avertis
    Qu'en ces mois le manteau leur est fort nécessaire:
    Les Latins les nommaient douteux, pour cette affaire.
    Notre homme s'était donc à la pluie attendu.
    Bon manteau bien doublé, bonne étoffe bien forte.

    Celui-ci ,dit le Vent, prétend avoir pourvu
    A tous les accidents; mais il n'a pas prévu
    Que je saurai souffler de sorte
    Qu'il n'est bouton qui tienne: il faudra, si je veux,
    Que le manteau s'en aille au diable.
    L'ébattement pourrait nous en être agréable:
    Vous plaît-il de l'avoir?
    Eh bien! gageons nous deux,
    Dit Phébus, sans tant de parole,
    A qui plus tôt aura dégarni les épaules
    Du cavalier que nous voyons.
    Commencez: Je vous laisse obscurcir mes rayons.
    Il n'en fallut pas plus.
    Notre souffleur à gage
    Se gorge de vapeurs, s'enfle comme un ballon,
    Fait un vacarme de démon,
    Siffle, souffle, tempête, et brise en son passage
    Maint toît qui n'en peut mais, fait périr maint bateau
    Le tout au sujet d'un manteau.
    Le cavalier eut soin d'empêcher que l'orage

    Ne se pût s'engouffrer dedans.
    Cela le préserva.
    Le Vent perdit son temps;
    Plus il le tourmentait, plus l'autre tenait ferme.
    Il eut beau faire agir le collet et les plis.
    Sitôt qu'il fut au bout du terme
    Qu'à la gageure on avait mis,
    Le Soleil dissipe la nue,
    Récrée et puis pénètre le cavalier,
    Sous son balandras fait qu'il sue,
    Le contraint de s'en dépouiller:
    Encor n'usa t-il pas de toute sa puissance.
    ( Plus fait douceur que violence.)
    Jean de la Fontaine.)
    ( balandras, et plus communément balandran, espèce de manteau.)

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire

  • Un peu de musique
    ce serai bien, non!

     

     

    La fée de la forêt s'est endormie.
    A ses rêves oubliés, viendra se joindre la belle fable de l'été.
    Dors douce fée de ton rêve s'ouvrira à la vie, forêts et futaies, jardins et parcs,
    là ou l'homme a plantés bulbes, rosiers, arbustes,
    tu feras des merveilles en leur permettant de fleurir pour une nouvelle saison.
    Dors douce fée, laisse nous
     en ce  printemps retrouvé la joie
    de revivre et d'aimer.
    y-l.
    www.auboutdufil.com

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique